N° 38 – ÉVALUATIONS ET EXAMENS

Des évaluations nationales en CE2, en 6e, en 5e, en 2nde qui viennent s’ajouter aux examens : d’où vient cette systématisation de l’évaluation au niveau institutionnel  et avec quels effets dans les classes ? Des articles qui tentent de cerner certaines impasses des formes institutionnelles d’évaluation du côté des enseignants – quand les cahiers d’évaluations ne sont pas exploitables, quand les résultats des évaluations nationales stigmatisent toujours les mêmes classes, des mêmes établissements – mais aussi du côté des élèves – de l’opacité, voire de la violence que représentent pour les élèves les évaluations nationales, les examens, voire l’évaluation en général. Qu’en faire ? des propositions de rémédiation à partir des évaluations nationales mais aussi l’élaboration d’autres évaluations adaptées à un public donné et ciblé – des enfants à risques de difficultés scolaires en maternelle, un élève primo-arrivant, etc. Quelques réflexions et propositions didactiques pour préparer les examens en français (brevet et baccalauréat), frontalement ou de biais.

Le numéro est en vente sur notre site. Les articles sont téléchargeables sur cette page.

Sommaire

45-6Les évaluations en 6e : les difficultés de traduction d’une politique nationale  /  D. Chazal et R. Normand  9


45-5On a encore perdu aux évaluations  /  P. Heems  21


Q46-5uand les élèves disent non à l’évaluation  /  M. Bleuse  27


47-13Les élèves face à l’évaluation : de l’imprévisibilité à l’opacité  /  A. Barrère  43


É47-6lèves inévaluables  /  F. Darras  61


L47-5’évaluation en modes mineurs (Une réflexion sur les résultats aux tests d’évaluation de 6e et la « remise à niveau » proposée par l’institution)  /  S. Suffys  67


47-4Puis-je évaluer ?  /  M.-F. Desprez  93


R47-3apport d’étape d’une recherche action dépistage et suivi d’enfants à risques de difficultés scolaires dès trois ans 10 mois  /  D. Crunelle, A. Dubus, M-C. Dubus, G. Licour, M-F. Godon  105


47-9Comment construire une évaluation : histoire d’un bricolage  /  A. Decottignies  139


Q47-10uelques représentations de l’EAF chez des élèves de seconde  /  N. Denizot  149


47-11 Oui, mais le brevet ?  /  M.-M. Cauterman  153


P46-2roduire un parascolaire en seconde : un premier pas vers le bac  /  N. Denizot, C. Mercier  163


48-11Le commentaire et la dissertation dans Recherches / C. Coget  187


Des48-10 nouvelles du livre pour la jeunesse : utopies et totalitarisme  /  É. Vlieghe  213

Éditorial

L’évaluation de l’élève dans le système scolaire relève le plus souvent de la relation pédagogique entre l’élève et l’enseignant : dans une situation d’apprentissage, l’évaluation (qu’elle soit diagnostique, formatrice, sommative, pour s’en tenir à une trilogie entrée dans les usages terminologiques partagés par la communauté éducative) est une affaire entre l’apprenant et l’enseignant, qui ne cesse, implicitement ou explicitement, avec ou sans notation, au su ou à l’insu de l’élève, d’évaluer ce dernier. Mais l’évaluation est aussi le fait de l’institution, qui porte régulièrement un regard sur les élèves, en enlevant à l’enseignant tout ou partie de la maîtrise de l’évaluation, lors des examens ou des évaluations à l’entrée de certaines classes. […]