N° 18 – L’ÉLÈVE, LA LITTÉRATURE

Les genres. Le commentaire de textes (lycée). Faire de la littérature au collège. Et la culture ? (au collège, à l’école élémentaire). Et la lecture ? (au LP). Et la poésie ? Et pourquoi pas une histoire dont vous êtes le héros ?

 

 

Le numéro est en vente sur notre site. Les articles sont téléchargeables sur cette page.

Sommaire

18-11Genres et enseignement de la littérature / K. Canvat 5


18-10De la littérature « buissonnière » et de quelques autres variantes culturelles / S. Suffys 23


18-8Poésie : jeux et contraintes / C. Commiot 63


18-5« Une histoire dont vous êtes le héros » / M. Bertoncini 79


18-7De l’écriture palimpseste à la lecture critique / B.Daunay 93


18-6Que reste-t-il des lectures au collège ou au lycée professionnel ? / B. Hibert 131


18-9Agence Babel… époque / J.-L. Doutrelant 145


18-4 L’écrivain en chaire et en os / C. Tardat 171


18-3Pour débuter avec le commentaire composé… avec le romantisme, avec Stendhal… / M. Calonne 177


18-2La littérature de jeunesse à l’école : à la recherche des illusions perdues/ D. Darras 199


18-1Des nouvelles du livre pour la jeunesse : récits par lettres (2) / É. Vlieghe 203

Éditorial

L’élève, la littérature : l’élève lit la littérature ? l’apprend ? la rejette ? l’oublie ? la découvre ? l’explique ? l’ignore ? En fait, la virgule est de loin préférable. Elle signale la juxtaposition de deux univers et leur hypothétique et compliquée, voire hasardeuse, rencontre. À tout prendre, s’il faut jouer l’essai de clarification contre l’ambigüité de la parataxe, l’élève questionne la littérature. Dans le binôme, l’élève est premier ; il devient tout naturellement sujet, c’est-à-dire acteur de ses apprentissages. L’une de ses tâches est alors d’essayer de se construire des idées sur le second terme du binôme pour pouvoir le constituer en objet à apprendre. Dès cet instant, son interrogation – celle qui rend précisément possible un apprentissage – est fondamentale : elle porte sur l’identité même de ce qui est appelé la littérature ; elle vise à en repérer les contours. Question essentielle qui est d’ailleurs constitutive du champ littéraire lui-même. […]